Mercredi 15 mars 2017 3 15 /03 /Mars /2017 08:09
ENZO jeune bogosse passe un casting porno avec Dorian MARGUET

ENZO jeune bogosse passe un casting porno avec Dorian MARGUET

Le jeune minet ENZO de PARIS débute dans le porno et voici sa scene casting complète avec le sexy DORYAN MARGUET.. poil et muscle contre imberbe minet, on aime ! Le jeune passif va kiffer la grosse queue de DORYAN, et va se faire niquer tous les trous !!! C'est ce qu'on appelle une scene casting très réussie

TAG: Jeunes mecs twinks,Made in France,A l'affiche,Crunchboy

 

Commentaires

Ajouter un commentaire
  • CITEBEUR le 2017-Feb-07 17:46:08 CITEBEUR a dit 

    SKARLAONE AU SUPERMARCHE
    Une fois que j’ai rempli mon panier, je suis vénère parce que j’aurai pas assez pour racheter des piles pour mp3. je décide de la jouer à l’ancienne et hop, le paquet de piles passent en scred dans la poche de mon zonblou. Je trace aux caisses et je m’apperçois qu’un vigile renoi me suit, tellement discrètement que je le grille tout de suite. Il est bogosse ce batard, et il a une bouche avec des belles lèvres bien épaisses ou je mettrais bien mon zeub. Mais je suis pas sûr que ce soit pour ça qu’il me piste.rnrnJe passe la caisse et je paye mon coca et les autres trucs vite fait et là le kebla surgit et me chope le poignet. Il met sa main dans ma poche et sort le paquet de piles et me demande de le suivre. En temps normal je me serai barrer en courant avec mes supers skets et il aurait pas pu me rattraper mais là, je suis scotché sur sa bouche et je peux pas m’empêcher d’imaginer mon gros zeub lui déchirer la face, je commence même à avoir le barreau.rnrnDu coup je le suis sans broncher et il me ramène dans un petit local. Il m’explique que je dois payer les piles ou que sinon il va devoir appeler les keufs. Et il me demande de me dessaper pour vérifier que j’ai pas chourrer d’autres trucs. Il sait pas à qui il a à faire le kebla et je lui balance direct :rn- “ouais, j’ai un gros chorizo caché sous ma sape”rnEt là je tire sur sur mon survête pour lui dégainer ma teub à moitié raide. Le kebla a l’air étonné mais très vite je vois dans sson regard que ça le laisse pas indifférent. Je me caresse la queue devant lui et je lui dis avec un air provoc :rn- “Y’a moyen que tu te payes en nature pour les piles, ça c’est du 2000 volt pour oit !”rnDirect il se fout à genoux et commence à me pomper le zeub. Comme je me l’étais imaginé c’est du pure kiffe. Sa bonne bouche de kebla enserre ma teub avec ses lèvres épaisses, je sens sa langue chaude qui joue avec mon gland circoncis. Et d’un coup il aspire mon zeub et là je prends un pied d’enfer. Je commence à donner des coups de bite dans sa face et ma queue entre et sors de sa bonne bouche de suceuse. Chaud le vigile kebla, il pompe à fond et il aime ça. rnrnJe le vois déboutonner son fute bleu marine et il sors son zeub. Putain il a une teub d’éléphant ma parole. Il bande à moitié et sa queue arrive presque au niveau du dol, il doit avoir 24cm dans le bène facile. Il continue à me sucer en se paluchant le morceau et en me regardant avec un oeil plein de vices. Trop chaud ce plan au supermarché, je me penche en avant pour descendre son slip et avoir une belle vue sur son cul.rnrnLe keum a un pire boule de kebla comme je les kiffe. Bombé, bien lisse, le genre de boule qui te donne envie de taper dedans direct. Je teste en lui malaxant le cul avec ma main, mon zeub toujours bien câlé dans sa bouche. Il commence à onduler du boule comme une lopsa en poussant des grogenements, c’est clair qu’il est op. Je mollarde dans ma main et je viens lui titiller le trou avec mon majeur, ça rentre comme dans du beurre. En deux deux je lui enfonce trois doigts dans le cul et il a l’air de bien kiffré ça.rnrnJe lui retire ma teub de la bouche et le mec se rélève pour se retourner et me présenter son cul. Il fouille dans la poche de son veston et me sort une capote qu’il me tend. Je la déroule direct sur mon zeub, je mollarde dessus pour lubrisier un peu et je lui rentre dans le boule direct. Le kebla lâche un râle de douleur et de kiffe et je le pilonne cash comme un malade. Il a voulu faire la misère à Skarlaone, il va comprendre qui c’est le Boss. Je le déchire à grands coups de reins en lui claquant ses seuffés bien ouvertes. J’en profite pour choper sa queue avec ma main et je me retrouve avec un morceau énorme et bien raide dans la pogne. Je le branle à fond en lui pétant le cul et il gémit comme une vraie paetite pute.rnrnTrop chaud je lime même pas 5 mn que je sens déjà le yop qui monte. Je me retire d’un coup sec laissant son trou bien ouvert, je vire la capote et je chécra sur son cul et son veston six bonnes giclées de sperme. Mon jus de caillera blanc dégouline sur sa peau noire, trop kiffant. Presque en même temps que moi il se finit à la main et envois une torande de foutre sur le carrelage du local. Ma parole il a pas craché depuis 10 ans ce kebla, ça fait carrément une petite flaque de foutre sur le sol.rnrnAprès ça t’imagine que j’ai pu repartir avec mes courses, mes piles pour mon mp3 et les couilles vident. Cool ces courses au supermarché ! 
  • CITEBEUR la video est ICI le 2017-Feb-12 08:59:46 CITEBEUR la video est ICI a dit 

    SOUMIS EN BACKROOM
    J'ai commencé par faire le tour pour voir ce qu'il y avait. Je vois un très bel asiatique du Sud-Est, mais il a l'air de regarder les mecs beaucoup plus grands et musclés que moi. Probablement une petite salope comme moi. Dommage !
    Dans la pièce ouverte et la plus sombre, j'ai touché une ou deux queues pour ensuite les sucer. A genoux, bonne pute comme il se doit.
    Quelquefois un mec me relevait pour toucher mon cul. Je me laissais faire, obéissant. Il y en a même un qui m'a enculé avec sa petite queue pendant que je suçais (j'avais vérifié, il avait d'abord enfilé une Kpot).

    Puis j'ai sorti mon accessoire très utile : Un collier de chien. Avec ça les mecs comprennent tout de suite à qui ils ont affaire, et ils savent que je ne suis pas là que pour baiser mais qu'ils peuvent me traiter comme une chienne soumise et m'utiliser. Je tourne et je passe voir dans les cabines où un mec attend pour voir s'il veut de moi.
    Le 3e est le bon. Habillé en sport, maillot de foot, short léger de foot, skets Nike. Plutôt jeune. J'approche, et je touche sa queue à travers le short. Il aime. Je m'agenouille (je connais ma place) et je place mon visage sur sa queue. Il appuie bien mon visage dessus, à travers le short, et je fais ma pute. Il ne résiste pas à sortir sa queue et à me l'enfourner, à fond. Il adore ça, me traite de salope et autres compliments mérités. Tantôt la queue, tantôt les couilles, j'engloutis. Souvent il a une main sur ma nuque pour enfoncer et une autre qui me pince les seins.
    A un changement de position, je lui demande s'il veut que je lui lèche les pieds. Il me dit : "Oui. Les skets, alors". Je me prosterne donc sur ses baskets de racaille. D'ailleurs il parle comme les racailles, et avec l'accent de banlieue. Je kiffe. Je lèche donc ses skets, dessus et sur les côtés. Ce qu'il préfère, c'est que je lèche le bout que je le prenne dans ma bouche grand ouverte.
    Je me retrouve allongé sur le dos, sa sket sur mon visage. Il adore l'essuyer sur mon visage. Je lèche donc le dessus comme le dessous. Il place son autre pied sur mon torse. Je lui suis totalement soumis, et il adore ça. Il me demande si je prends la pisse. Comme je lui réponds oui (ça fait une semaine que je le fais, mais je le fais), j'enlève mon tee shirt et je me replace couché sur le dos. Je reçois sa pisse sur le torse, c'est chaud et délicieux.
    Il me relève alors (à genoux, quand même !) pour me donner sa bite à sucer. Il adore ça, et c'est sans doute ce que je fais de mieux. Je dois aussi gober ses couilles et lécher son petit trou du cul. Il a un cul bien propre, qui aime beaucoup les langues de petites putes comme moi. Quand je reprends sa queue, je place un doigt dans son cul. Ca rentre très bien, et je peux lui masser la prostate. "Tu te rends compte que tu doigtes ton maître, petite salope ?" Comme on ne parle pas la bouche pleine, je ne réponds pas. Je vois bien qu'il aime ce que je lui fais.
    Il me relève pour m'enculer. Je me retrouve devant lui, les jambes droites mais le dos tellement incliné que mon visage arrive à la grille qui sépare notre cabine de celle d'à côté. Il y a au moins deux mecs qui nous regardent. J'attends une queue à sucer par cette grille, mais ça ne vient pas. Le petit asiatique passe par là, il s'arrête et me regarde me faire besogner et ça lui plaît. Il reprend ma bouche parce qu'il aime beaucoup me l'envoyer à fond par là. Quand il me reprend par derrière, il y a une grosse bite un peu molle qui se présente pour que mes deux trous soient pris. Oh que c'est bon ! Et quand je suis retourné pour pomper à nouveau mon beau lascar, il y a des mains que je ne vois pas qui viennent me claquer le cul.
    Quelquefois il relève mon visage. J'aimerais qu'il m'embrasse mais ce n'est pas son genre d'embrasser un garçon. Au lieu de ça, il me crache sur la figure. "Ca aussi, tu le prends ?" "Oui." Il y va à coeur joie. La queue, les couilles, son cul sont astiqués et engloutis pour son plus grand plaisir (et le mien !). Il veut à nouveau m'enculer, prend encore une nouvelle capote, mais cette fois-ci il ouvre carrément la porte de la cabine. Comme le couloir principal donne directement sur la cabine, ça sera très exhib. Et bien sûr, plusieurs mecs viennent regarder ça. Ils préfèrent une scène réelle aux films de cul qui sont diffusés sur les télés.
    Evidemment, il me remet sa queue dans la bouche. Je continue à lui masser la prostate en même temps, cette fois-ci avec deux doigts. Mais il ne veut pas jouir tout de suite. Avant de partir je veux voir sa tête en pleine lumière, alors on sort pour aller dans un endroit plus éclairé. Comme ce que j'avais vu dans la demi-lumière de la cabine, il est plutôt beau mec. Il ne résiste pas à me remettre à genoux pour que je le pompe. Un mec qui était là me pince les seins pendant ce temps-là, et ça ne dérange pas mon pompé qui a l'air partageur. Il finit par me laisser, et le mec qui me pinçait les seins m'emmène dans une cabine.
    La porte fermée, il m'ordonne de me mettre à poil. J'obéis, bien sûr. Il aime beaucoup m'avoir à poil avec le collier. Lui n'hésite pas à m'embrasser à pleine bouche. Bien sûr je le pompe. Il me plait beaucoup moins que le précédent, mais il a des fantasmes intéressants. Comme de me demander de me promener à poil dans les couloirs de la backroom, par exemple. Ca m'a attiré beaucoup de regards concupiscents et m'a permis d'aller boire un peu d'eau. De retour dans la cabine je reprends ma pipe. Au bout d'un moment il décide de me laisser à poil dans la cabine, en me disant que quand il rentrera si je suis toujours à poil il s'occupera de moi. Je l'attends donc.
    Un mec entre, pas très grand mais très musclé, tatoué et bien viril. J'aime. Il a dû me voir avec le sportif racaille, parce qu'il veut tout de suite que je le suce. Quelle queue, mon dieu ! Je ne l'évaluerai pas en chiffres, mais croyez-en mon expérience, celle-ci est énorme. J'enfourne ce qui peut entrer dans ma bouche, mais il en reste un morceau à l'extérieur. Même habitué à pomper à fond de gorge, on a quand même des limites anatomiques ! Le mec me retourne de ses bras bien dessinés, et me penche en avant. Je sens sa queue contre mon cul, mais il voudrait entrer sans capote. Je lui dis d'en mettre une, mais il refuse. C'est dommage, mais je préfère passer à côté d'un mec, même un mec comme lui, pour me protéger. Pute soumise, mais pas suicidaire.
    Déçu et énervé, je me rhabille et sors de la cabine.
    Je fais un tour à nouveau. Là je tombe sur un joli petit mec qui voulait se faire fister. J'enfile un gant, et je commence à lui entrer les doigts. J'ai les mains fines, et j'ai fisté mon premier mec il y a peu. Mais avec lui ça ne rentre pas. Il avoue qu'en fait il n'a jamais pu se faire vraiment fister. Je lui explique que moi ça me ferait peur de ne plus pouvoir me faire enculer normalement après des fists. Toujours est-il qu'on sympathise. On discute beaucoup, on s'embrasse et se caresse. Mais que peuvent faire deux passifs ensemble ? On est montés boire un verre, et continuer à discuter. Eh oui, même dans les backrooms on peut sympathiser.
    On redescend, et je retourne dans la salle sombre très ouverte. Il y a beaucoup moins de monde, à cette heure-là. Je suce un mec que j'avais déjà sucé, bien dominateur comme il faut. Et puis arrive mon bel asiatique. Il reste près de nous. J'essaie alors de le toucher (j'ai toujours la queue en bouche), il se laisse faire ! J'ai du mal à croire à ma chance. Soft, je touche surtout sa main qui est au niveau de ses poches de pantalon. Puis je touche sa queue, il est d'accord ! Il embrasse le mec que je suce, mais me présente aussi sa queue. J'en profite pour lui faire la gâterie qu'il mérite. Je dois aussi sucer l'autre mec. Il me plait, mais c'est sur l'asiat que j'ai flashé. Il m'empêche de le sucer trop pour ne pas jouir. Puis, presque aussitôt, je sens qu'il m'envoie son liquide. Je pensais qu'il jouissais, mais en fait c'était sa pisse. Il ne m'a pas demandé si j'acceptais ça, mais bon. Je retourne vers mon asiatique pour le sucer. J'aimerais m'enfermer dans une cabine avec lui, mais quand je le lui propose il demande à l'autre mec s'il veut venir.
    On va donc à trois dans une cabine. Je continue à les sucer alternativement l'un et l'autre. Je préfère être avec eux deux que de laisser mon bel asiatique à l'autre mec. Puis, miraculeusement, ce mec nous laisse tous les deux. Quelle chance ! Je suis resté longtemps avec lui à le sucer, mais aussi l'embrasser et plein d'autres choses. Il m'a surpris en reniflant mes dessous de bras. J'ai aussi voulu lécher ses pieds. Il a retiré ses chaussures et j'ai léché ses chaussettes. En même temps, il sniffait mes chaussures, ma foi assez odorantes. Il m'a ensuite expliqué qu'il ne l'avait jamais fait auparavant. On a beaucoup discuté, avec lui aussi. Nous avons le même âge, sommes en couple depuis des années avec un mec plus vieux que nous et qui nous laisse de temps en temps faire ce genre de sorties. 
  • Boire un verre ensemble a poil complet en plan direct je recois (Rhône-Alpes, Lyon) le 2017-Feb-24 15:35:09 Boire un verre ensemble a poil complet en plan direct je recois (Rhône-Alpes, Lyon) a dit 

    En plan direct je recois pas plus de 30a merci pour boire un verre et plus a poil complet direct pas besoin d'echanger de photo de sexe on ce decouvre en buvant le verre dispo le soir je repond de suite myto pas dispo s'abstenir
Par citebeur - Publié dans : Videos Gay GRATUITES
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Retour à l'accueil

Petites annonces GAY

CITEBEUR infos

Plan cul CITEBEUR

Calendrier CITEBEUR

Octobre 2017
L M M J V S D
            1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 31          
<< < > >>

Nabil Beur Gay BDSM

Tweet WeshCousin

Derniers Commentaires

Callgirls sur Paris

Créer un blog sexy sur Erog la plateforme des blogs sexe - Contact - C.G.U. - Signaler un abus - Articles les plus commentés