Vendredi 17 mars 2017 5 17 /03 /Mars /2017 08:11
Ma première lope à exploiter

Ma première lope à exploiter

Avec : DANI BASCH et ANGEL GARCIA
Tags : BDSM,Macho,Tattoo,Lèche pieds,Mecs poilus,Skets et sneakers,A l'affiche,Hardkinks
Dani, bogosse viril espagnol, a toujours rêver de dominer, traiter un mec comme un bâtard, se sentir supérieur, devenir un Maître sexuel. Il réalise son fantasme grâce à Hardkinks qui lui met à dispo une chienne ultra soumise qui va vénérer ses panards, lui obéir, pomper, encaisser et se faire arroser. Profite mon gars : elle ne demande que ça !

 

Commentaires

Ajouter un commentaire
  • Kiss Toob le 2017-Feb-05 10:46:00 Kiss Toob a dit 

    Hier soir je suis allé dans le sous-bois d'un parc (pas d'un bois...). Y'a des chemins tracés qui sont pas prévus par les jardiniers... (entre nous, les gardiens des parcs et jardins, des cocos des Iles, je leur goutterais bien la trique...) Dans la pénombre y a des ombres. Mais j'avoue que j'aime pas cet endroit. C'est remplis de pd, et ça me fout la gerbe. En vérité j'ai la honte. J'ai l'impression de trahir les gars qui sont en général pas des pd et dont je gagne la confiance : " Alors c'était que pour nous attraper par la queue, une feinte de pd ? " Je suis pas comme ça, mais j'aime la bite. C'est zarbi. C'est un peu comme dans l'histoire de Skarlaone, quand tu découvres que la bite c'est bon dans la bouche. Si y savaient, y m'enverraient direct à l'hosto, et y z'auraient bien raison !


    Mais comme je suis pas maso, je préfère la chaleur... Je me suis pas rendu compte tout de suite de ce que j'avais fait, mais quand le gars qu'est revenu de zonzon a appris que je l'avais demandé tous les jours, ça a dû lui faire chaud, une grosse chaleur tout à coup qu'il s'y attendait pas... et tu voudrais trahir ça ? - que je me suis dit pendant que les lopes du sous-bois se reniflaient le sboub. Là, je me suis contenté de me frotter le sexe contre un rocher, mais comme ça rôdait, j'avais pas envie qu'une tapette croit pouvoir me palper les seffè...


    Bon, y'avait un rebeu zeub en l'air qui s'astiquait le gland. Je me suis approché, il voulait que je le suce, mais j'ai fait le craintif, pas envie d'être en position de dominé... Et on s'est chauffé le gland jusqu'à ce que jute s'ensuive... Trop fort le jet de mon pote ! Après, je suis rentré, j'ai allumé la téloche, et j'ai encore pensé au keum d'Alger et qui passe des fois par la case zonzon en France, si tu veux le savoir, j'aimerais bien que Belkacem et moi on se touche un peu plus (juste un peu). Mais seulement s'il le demande. Et même alors j'aurais peur : est-ce qu'il me met à l'épreuve ?


    Si je le laisse faire (mais ça m'étonnerait qu'il vire de chemise mais bon admette qu'il soit fatigué par les meufs), je ferais celui qui n'y a jamais touché... Je préfère même pas y penser ! Un truc de ouf. Quand il reviendra en France (c'est pour bientôt), je verrai bien s'il me frotte un peu trop, sans le faire exprès... Mais ça serait zarbi. J'ai toujours été pudique avec Belkacem, le seul geste d'initiative et d'alliance avec a été de lui prendre l'avant-bras et d'y poser mon front. Je t'appartiens, tu es à moi. C'est tout. 
  • CITEBEUR le 2017-Feb-07 17:35:27 CITEBEUR a dit 

    YASSINE ET LE COUSIN QUI SORT DE TAULE
    Quand je passe, y a comme un silence qui règne...¦ Soudainement, j’entends l’un des gars m’interpeler :
    Excuse moi, t’aurais pas une cigarette ? 
    - Non désolé je ne fume pas !
    - T’as pas deux euros à nous dépanner ?
    - Euh...¦ouais j’vais voir...¦ Je regarde dans mon porte feuille et je vais leur donner deux euros.
    - Merci. Il me dit a avec un sourire étrange.
    Un autre de la bande, un type brun, bien coiffé, bien habillé, me dit :
    - T’es sympa comme mec toi !
    - Euh...¦ Ouais...¦
    Un autre me met son bras autour des épaules. Je sens son odeur. Un très bon parfum. Il m’emmène dans la caravane sans rien me demander. Il me jette direct sur le lit. Il se dessape et je fais pareille. A genou devant lui, je commence à sucer sa bite. Il aime ça et le dit :
    - Vas y continue comme ça pute
    Je gémis comme une vraie chienne à chaque fois que je retire sa queue de ma bouche. Il me donne une claque en disant que je suis une pute qui suce toutes les bites. Après l’avoir sucer pendant 10 minutes. Il me dit de me mettre à quatre pattes sur le lit. Avant de me rejoindre, il me demande de l’exciter en bougeant mes hanches et en le regardant comme une salope. Il s’approche et enfonce profond sa queue dans mon cul et me lime direct comme un chien en manque. Je gémis encore comme une chienne de chez chienne ! Il joui rapidement dans la capote au fond de mon cul et s’en va en me disant d’attendre sagement. Un autre de la bande entre dans la caravane. Il baisse son jean et déboutonne sa chemise ce qui laisse apparaitre son torse musclé et bronzé comme j’adore. Sans demander son avis je vais direct lécher ses beaux abdos. Au bout de quelques secondes et me prend par le menton, redresse ma tête vers lui et me crache trois fois dans la gueule en m’insultant de tous les noms de salope ! Il me donne sa bite à sucer. Elle est bien grosse et ça m’excite. Il fait des vas et viens rapide dans ma bouche pour jouir rapidement. Il retire sa queue et melâche quatre gros jets de pserme dans le cou. Il s’en va sans même me regarder. Un troisième garçon rentre. Il n’est pas très grand mais très carré, il a des cheveux courts, ondulés et plein de gel. Lui, il ne se déshabille pas et baisse à peine son pantalon chic pour que je le suce. Il sort sa bite. A quatre pattes je le suce comme une chienne et ça lui plait. Il retire sa queue et me donne des coups avec sur le visage en me faisant dire plein de trucs du genre j’suis une chienne . ou j’suis ta pute je kiffe ta bite . Il me rentre sa bite à nouveau dans ma bouche. Elle a une odeur de transpiration et de sperme, j’imagine qu’il s’est branlé il y a pas longtemps. Plus je suce et plus cette odeur m’excite. Je lèche ses couilles et les poils en haut de sa bite pour lui montrer que je suis une vraie chienne qui aime tous ce qu’un mec peut m’offrir. Il se branle devant mon visage et me tient la tête pour m’empêcher de sucer et je tire la langue en vain. D’un coup il éjacule et son sperme tombe sur le sol. 
    Les deux derniers entrent à leur tour. L’un est châtain clair, petit mais carré comme le précédent, l’autre est grand, il est brun avec les yeux très noir. Il porte un débardeur ce qui m’excite. Je le vois retirer sa ceinture en s’approchent de moi. Il la lève et me fouette les fesses avec en rigolant avec l’autre gars. Au bout de trois coups, il me relève, me met face à la fenêtre et je pose mes mains sur l’évier. Il m’enfonce sa queue dans mon trou et je crois que j’ai jamais eu aussi mal de ma vie. Je ne l’ai pas vu mais sa bite doit être énorme ! Il me donne des coups secs en me giflant les fesses et en souriant de manière très vicieuse ! Il me relâche et me jette par terre. L’autre m’attrape la nuque et me rentre sa bite dans la bouche. Je le suce comme un fou. Il fait des vas et viens hyper rapides en m’insultant. Le beau gosse en débardeur revient à la charge et me donne également sa bite à sucer. Je les suce tous les deux. Le petit châtain éjaculevite. Et s’en va rejoindre les autres dehors. Je suis seul avec le plus bogosse des cinq. Il me porte jusqu’au lit et me dit qu’il veut me baiser comme si j’étais une meuf. Il m’allonge sur le dos, écarte mes jambes et se pose sur moi après avoir retiré son débardeur. Je sens son corps musclé sur le mien et je me sens vraiment femelle. Il enfonce sa bite dans mon trou et je lève la tête de douleur. Evidemment ça le fais kiffer. Il continue ses vas et viens intense pendant près de 15 minutes. Je gémis encore plus comme une pute et je caresse ses bras musclés en même temps qu’il me défonce. Il se retire se met à genou sur le lit pour que je le suce. J’aime sa bite. Je la suce avec passion et ma salive inonde sa queue. Je sens qu’il va éjaculer car il me tient la tête plus fortement encore. En effet, il vide ses couilles en cinq giclées de sperme sur ma joue ça fait tellement de sperme qu’il y en a un peu qui coule de mon cou à mes abdos. Il sort de la caravane et me dit que je peux dégager maintenant . Je commence à me rhabiller. Le garçon de tout alors avec le torse magnifique rentre à nouveau et s’approche de moi. Les autres restent à la porte et nous regardent. Le gars me prend par la nuque et me dirige vers l’évier il pose ma tête sur le lavabo et sors sa bite, je crois que je sais ce qu’il veut faire. D’un coup, il pisse sur mon visage en émettant un grand soupire de satisfaction sous les rires des autres de la bande. Quand il a fini, il me jette mes habits à la gueule en m’ordonnant de me rhabiller vite fait et de dégager. Je me lave le visage et me rhabille rapidement, je sors et me dirige vers chez moi sans même me retourner. 
  • CITEBEUR la video est ICI le 2017-Feb-12 08:41:49 CITEBEUR la video est ICI a dit 

    KAMEL M'A FAIT TOURNER
    Depuis ces beaux jours,Kamel me téléphone sans arrêt mais je suis débordé de travail. J’ai beau lui dire il me supplie de lui consacrer un peu de temps.Je lui réponds que je vais voir,et lui signale au passage,que je n'ai plus de poppers et que cela serait difficile pour......vous voyez unpeu. Mon étalon rebeu a quand même un très gros morceau dans le survête.

    Kamel me répond “t inquiète,je pourrai t'en trouver” .Iet comme il sait choisir les mots pour me convaincre, il commence à me raconter ce qu’il a prévu pour moi. l commence à m'expliquer,le plan....avec des turcs et des kurdes.Je lui réponds que cela ne m'est jamais arrivé de baiser avec un Turc. Il me répond,que je vais adorer. On s’arrange pour un RDV tardif,je ne sais pas pourquoi,je vous l'expliquerai.Je reçois son coup de fil a 2h du matin,je lui réponds que c'est trop tard,et qu'il vaut mieux remettre çà un autre jour. Il insiste et finit par me convaincre.IL passe me récupéreret, une fois dans la voiture,il m'explique que nous n’allons pas à Saint Denis Université,mais à Paris dans le 10ème.

    J'ai trouvé cela bizarre.Nous traversons Blanche,Pigalle,Anvers,pour se diriger vers la gare de l'Est. Nous arrivons vers un square qui se trouve à côté du boulevard Magenta..Il y a un bureau de poste et il me montre un groupement de turcs et de kurdes.Il me dit qu'il dorment là. .Nous nous dirigeons au fond dans un endroit sans lumière.Kamel me demande de rester dans la voiture. Il descend,pendant 30minutes,et revient.Il m’annonce qu'ils sont au moins une trentaine.Je lui réponds que cela ne sera pas du tout possible.Kamel me supplie au moins de les sucer … OK.

    Nous descendons de la voiture,il fait noir complet,et je commence à sucer Kamel. lLs mecs se ramènent les uns après les autres. Kamel le lance du crachat sur le visage,j 'entends parler en turc autour d emoi et je ne comprends rien. Tout ce que je comprends c’est que je vais beaucoup de gros sexes odorants de turcs à sucer dans le noir. Kamel leur fait signe de sortir leur bites. Je vous jure je pense qu'ils étaient au moins quarante.Je suce ces mecs que je ne vois meme pas, ils dégagent une odeur forte,de mâles en manque de sexe depuis trop longtemps.

    Kamel décide de me sodomiser devant eux. Il me fait sniffer du poppers,qu'il a ramené.Il me dit a l 'oreille ,c’est des mecs qui n’ont pas baiser pendant des mois, tu vas les rendre ouf à te laisser piner comme ça devant eux.Kamel me baise fort en me traitant de salope,atai;et je suce à n'en plus finir. Pendant 30minutes il me baise. Kamel insiste pour que je me fasse baiser devant lui, à la chaîne, par tous ces mecs en rut qui nous entourent. L’envie ne manque pas,mais ils sont trop nombreux,et en plus en plein air, c’est trop risqué. .Kamel arrête de me baiser pour me punir de refuser de céder à sa demande. 
    Il leur dit d éjaculer sur moi,à tour de rôle, et de couvrir toutes mes sapes de foutre. Je reçois des cenilitres et des centilitres de pserme épais accompagnés de râles de mâles en attente de jouissance depuis trop longtemps. Je suis en transe,excité par ses bites à n'en plus finir. Ca n'arrète pas pendant au moins 20minutes, 20 minutes de jouissance à la chaîne avec moi comme cible abandonnée au mileiu de tous ces inconnus.

    Au final Kamel veut bien marqué son territoire et montrer à tous que c’est lui mon Boss. Il urine sur moi pour me laver un peu et décoler les gros amats de sperme épais qui sont collés sur mon tee shirt et mon cou. .Une odeur forte de sperme se dégage en moi et nous remontons dans la voiture. C’est là qu’à distance j’ai pu les compter : 45,kurdes et turcs que j’ai vidangé comme une lopsa ce soir là. Nous sommes repartis et kamel m’a dit que ces sont des clandestins qui vivent dans le 10ème et dorment dans le square. 

    Une fois chez moi,kamel m’a raccompagné et a passé la nuit avec moi.Il n’a pas pu s’empêcher de me baiser toute la nuit. Il est reparti vers 5h du matin,en me disant que la prochaine fois,ils allaient me baiser tous.Que dois je faire,je ne peuxpas lui dire non j'aime çà,mais en plein air comme çà, cela me fait peur.Alors les mecs passifs ,allez faire un tour a cet endroit vous verrez que je ne mens pas.
Par citebeur - Publié dans : Histoires Gay
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Retour à l'accueil

Petites annonces GAY

CITEBEUR infos

Plan cul CITEBEUR

Calendrier CITEBEUR

Octobre 2017
L M M J V S D
            1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 31          
<< < > >>

Nabil Beur Gay BDSM

Tweet WeshCousin

Derniers Commentaires

Callgirls sur Paris

Créer un blog sexy sur Erog la plateforme des blogs sexe - Contact - C.G.U. - Signaler un abus - Articles les plus commentés